Que signifie une douleur à l’estomac et au dos ?

By  |  0 Commentaire

Aussi absurde que cela puisse paraitre, la capacité à ressentir la douleur est l’une des fonctions les plus importantes du corps humain. Cette capacité est un signal d’alarme qui a permis à l’espèce de survivre depuis la préhistoire jusqu’à l’ère moderne.

En effet, une douleur d’un organe ou d’une partie du corps est une façon pour notre organisme de montrer que cet organe fait face à des difficultés. Beaucoup  se demandent alors logiquement quelle signification peut avoir des douleurs à l’estomac et au dos. Je fais le point dans ce guide complet.

Qu’est-ce qu’une douleur à l’estomac et au dos ?

Femme ressentant des douleurs d’estomac et de dos

La signification d’une douleur à l’estomac et au dos est intimement liée à sa cause. Cependant, avant de savoir ce qu’une telle douleur peut vouloir dire, il est important de maitriser quelques notions de base. Par exemple, il faut être capable de reconnaitre avec précision ce type de douleur.

Les douleurs à l’estomac font partie du grand groupe des douleurs abdominales. À cet effet, le risque de confusion est grand, car il peut être difficile de faire la différence entre une douleur à l’estomac et une autre douleur abdominale.

Ainsi, la reconnaissance des douleurs à l’estomac se fait grâce à leur localisation. Il s’agit de douleurs à la partie haute et médiane de l’abdomen, entre le nombril et la pointe inférieure du sternum.

Toutefois, les douleurs ressenties dans cette partie de l’abdomen (encore appelée épigastre) ne concernent pas forcément l’estomac. Il existe en effet de nombreux organes au voisinage de l’estomac (pancréas, duodénum et côlon) dont les douleurs sont difficiles à distinguer et sont donc considérées comme des douleurs de l’estomac.

Le dos quant à lui est la partie postérieure du tronc. Une douleur au dos apparaissant en même temps ou juste après une douleur à l’estomac est souvent une irradiation de cette dernière.

L’ulcère gastroduodénal, une cause très répandue de douleur à l’estomac et au dos

Femme avec des douleurs à l’estomac avant et après ses repas

Un ulcère gastroduodénal est une plaie qui se forme sur la muqueuse de l’estomac ou du duodénum. Il se manifeste par des douleurs épigastriques qui irradient vers le dos (surtout dans l’ulcère duodénal), ce qui en fait l’une des causes les plus répandues de douleurs à l’estomac et au dos.

Comment se manifeste la douleur à l’estomac et au dos dans l’ulcère gastroduodénal ?

Les douleurs sont le symptôme le plus important des ulcères gastriques et duodénaux. Elles sont à type de torsion, de crampes, ou de brûlures et se situent dans le creux de l’estomac et sous les côtes à droite.

Ces douleurs vont irradier principalement vers la ceinture et le dos. Elles sont rythmées par les repas. Les douleurs apparaissent peu après un repas et persistent jusqu’au repas suivant. Elles évoluent par crises d’une quinzaine de jours et se répètent plusieurs fois par an.

En dehors de la douleur, les ulcères peuvent entrainer des nausées et des troubles de la digestion. Devant ces symptômes, un médecin peut demander une fibroscopie œso-gastro-duodénale qui va révéler l’ulcère.

Lorsqu’il n’est pas détecté, l’ulcère peut être révélé par des complications telles qu’une hémorragie digestive ou une perforation de l’ulcère. Cependant, la survenue de ces dernières est évitable lorsqu’un traitement est mis en place précocement.

Le traitement des douleurs à l’estomac et au dos dans l’ulcère gastroduodénal

Femme se plaignant de douleurs dans l’estomac et le dos auprès de son médecin

Le traitement des douleurs à l’estomac et au dos dues à un ulcère passe par le traitement de ce dernier. Il implique donc un traitement en trois volets : un traitement médical, des mesures hygiéno-diététiques et parfois un traitement chirurgical.

Le traitement médical se fait à partir de médicaments antiacides (qui agissent sur la douleur), d’antihistaminiques et de substances protectrices comme le sucralfate. Les méthodes chirurgicales (gastrotomie ou vagotomie) sont utilisées en cas de complications.

Les mesures hygiéno-diététiques regroupent plusieurs astuces pouvant aider à traiter les douleurs. On y retrouve notamment :

  • le repos physique et moral ;
  • l’arrêt de la consommation de cigarettes ;
  • la limitation de la consommation de café et d’alcool ;
  • et l’éviction de la prise d’aspirine et d’autres antiinflammatoires.

Avec ces mesures et le traitement médical, l’évolution est généralement bonne avec l’amendement des douleurs à l’estomac et au dos. Les ulcères gastriques et duodénaux sont la principale cause de douleurs à l’estomac et au dos dues à l’estomac lui-même.

En dehors de cette cause, une atteinte des organes de voisinage peut donner une douleur épigastrique qui va se propager vers le dos.

Les douleurs à l’estomac et au dos dues à des reflux gastro-œsophagiens

Dessin de l’estomac souffrant avec une barre de lait

Le reflux gastro-œsophagien est défini comme la remontée d’une partie ou de la totalité du contenu acide de l’estomac dans l’œsophage. Ce reflux gastrique est à l’origine de nombreux troubles digestifs parmi lesquels figure la douleur à l’estomac et au dos.

Comment est la douleur à l’estomac et au dos dans les reflux gastro-œsophagiens ?

Dans les reflux gastro-œsophagiens, la douleur prend la forme de brûlures épigastriques. Ces dernières vont remonter dans l’œsophage le long du sternum pour se propager dans la partie postérieure du thorax et dans le dos parfois. Cette douleur est appelée pyrosis.

Le pyrosis est favorisé par la position allongée et lorsqu’on se tient penché vers l’avant. Il s’agit du signe principal de reflux gastro-œsophagien, mais il est loin d’être le seul.

En dehors du pyrosis, le reflux gastro-œsophagien peut être caractérisé par la montée du contenu gastrique jusqu’au pharynx sans nausée et sans effort de vomissement. On parle alors de régurgitation acide ou alimentaire selon la nature du contenu remonté.

D’autres symptômes plus atypiques peuvent également apparaitre lors de reflux gastro-œsophagiens. Il s’agit de toux chroniques inexpliquées, de douleurs thoraciques (faisant penser à un angor), de douleurs épigastriques sans pyrosis, mais aussi de manifestations ORL.

Le traitement des douleurs à l’estomac et dans le dos dues aux reflux gastro-œsophagiens

Pour soulager le malade, le traitement des reflux gastro-œsophagiens fait appel à plusieurs classes médicamenteuses. Parmi celles-ci, les plus utilisés sont les inhibiteurs de la pompe à protons et surtout l’Oméprazole.

Ce médicament inhibe la sécrétion d’acide chlorhydrique par l’estomac, ce qui permet de faire disparaitre les brûlures de l’estomac et de l’œsophage. On y associe souvent des alginates qui jouent un rôle de pansement protecteur de la muqueuse gastrique et œsophagienne.

En plus de ces médicaments, le malade doit évidemment mettre en place des mesures protectrices. Il s’agit notamment de l’éviction de repas abondants et gras, de la surélévation de la tête du lit (à 45 degrés), de l’arrêt des couchers précoces après les repas et enfin d’une perte de poids.

Enfin, les méthodes chirurgicales sont assez rarement employées. Elles ne sont indiquées que devant l’échec du traitement médical ou la survenue d’une complication (hernie hiatale, œsophagite et sténose peptique…).

Les douleurs à l’estomac et au dos dans la pancréatite

Enfant grimaçant à cause de la douleur

Comme l’estomac, le pancréas est situé en région épigastrique. Il est donc normal que la pathologie inflammatoire du pancréas (la pancréatite) donne lieu à des douleurs dont la localisation est évocatrice d’une douleur de l’estomac.

Toutefois, il faut aussi notifier que les autres pathologies pancréatiques telles que le cancer du pancréas peuvent aussi donner des douleurs à l’estomac et au dos.

Comment est la douleur à l’estomac et au dos dans la pancréatite ?

Il existe deux formes de pancréatite : la pancréatite aiguë et la pancréatite chronique. Dans ce dernier cas, la douleur est due à une poussée aiguë sur un terrain de pancréatite chronique. Toutefois, quel que soit le type de pancréatite, la douleur est la même.

Il s’agit d’une douleur très intense et transfixiante (traverse l’organisme d’avant en arrière pour irradier vers le dos) de la région épigastrique. Cette douleur survient souvent la nuit, au décours d’un repas copieux.

Elle peut s’accompagner d’un ballonnement abdominal, de nausées et de vomissements, d’une sensibilité de l’abdomen au toucher, de fièvre et de tachycardie dans le cadre d’une pancréatite aigüe.

En ce qui concerne la pancréatite chronique, elle se manifeste par la douleur, par des indigestions, par une perte de poids et par une stéatorrhée (selles huileuses et malodorantes).

Le traitement des douleurs à l’estomac et au dos dans la pancréatite

La pancréatite aigüe est une urgence médicale dont le traitement nécessite bien souvent une hospitalisation dans une unité de soins intensifs.

Le traitement des douleurs dans la pancréatite se fait en même temps que celui de l’inflammation. Il fait notamment appel à des antiinflammatoires non stéroïdiens et à des antalgiques puis à des antibiotiques lorsqu’une infection est associée.

En outre, le patient subit un jeûne strict afin de mettre son pancréas au repos. Par ailleurs, le traitement peut inclure une chirurgie des voies biliaires ou du pancréas afin de parfaire la prise en charge. Par la suite, le patient devra adopter plusieurs mesures hygiéno-diététiques dont la plus importante est sans aucun doute l’arrêt de la consommation d’alcool.

https://www.gulamour.net/74667_conseils-prevenir-maladies-dos/Voilà donc l’essentiel que je peux vous dire au sujet des douleurs à l’estomac et au dos. Loin d’être anodine, l’association de ces deux symptômes est un signe apparaissant dans de nombreuses pathologies affectant l’estomac ou l’un des organes de son voisinage.

Certaines de ces maladies sont d’ailleurs très graves et nécessitent une prise en charge urgente. Il est donc primordial de savoir faire la part des choses pour pouvoir intervenir de façon adéquate. Je vous recommande de vous rendre chez un médecin dès que vous ressentez le moindre des signes évoqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.