10 jeux pour jouer à deux en couple

By  |  1 Commentaire

Afin de pimenter une soirée, la relever ou simplement bien rigoler, une des meilleures solutions est de trouver des jeux à faire. Que ce soit à deux pour s’amuser, se découvrir, se draguer ou pour faire connaissance, adulte ou enfant, nous jouons. Voyons ensemble 10 jeux amusants à faire à deux.

Action ou vérité

Super classique. Vous pouvez en apprendre d’avantage sur votre partenaire avec un bon jeu d’action ou vérité. Choisissez des questions qui permettent d’en apprendre encore plus sur lui ou elle. Parfait pour les couples qui viennent tout juste de se rencontrer ou bien les plus agés qui pensent tout savoir mais seront surpris.

Le jeu de mimes.

Le principe est simple, le premier joueur glisse un mot ou une action à l’oreille du second joueur. Ce dernier devra alors le mimer du mieux possible. Les actions peuvent être les gestes du quotidien (faire du vélo, les courses, regarder la télévision) ou on peut même essayer d’imiter des animaux, avec ou sans cri.

Pierre papier ciseaux.

Un jeu vieux, très vieux… et qu’on aime pourtant toujours autant ! Pour preuve, on l’utilise pour nous départager depuis l’enfance dans toutes les tâches du quotidien : faire la vaisselle, promener le chien, nettoyer la litière du chat, … petit rappel des règles : la pierre bat les ciseaux, les ciseaux battent le papier, le papier bat la pierre.

Si vous êtes geek, je vous propose une variante : pierre papier ciseaux lézard Spock. Les règles sont les suivantes : le lézard est écrasé par la pierre et est décapité par les ciseaux. Il empoisonne Spock et mange le papier. Spock, quant à lui, casse les ciseaux et vaporise la pierre, mais il perd devant le papier et le lézard. On a donc plus de possibilité. Vous pouvez vous amuser à personnaliser se jeu en le customisant avec vos références culturelles.

Unanimo.

Ici, il faut un maître du jeu. Ce maître choisit un mot qui ne doit être ni trop précis, ni trop vague. Par exemple, « animaux » est trop vague. « Animaux qui aiment les carottes » est trop précis mais « lapin » est un bon mot. En quelques minutes, les joueurs doivent écrire huit mots associés au mot de départ. Dans notre exemple : civet, carotte, bugs bunny, cage, etc.

Le but n’est pas de trouver un mot que personne ne trouve mais au contraire, de trouver les mêmes mots que les autres. En effet, chaque joueur lit ses huit mots et il obtient autant de points que le nombre de réponses communes donnés par les autres joueurs. Le gagnant est donc celui qui aura trouvé le plus de mot en commun avec les autres.

Le jeu du post-it

Les deux participants doivent inscrire sur un post-it le nom d’un personnage réel ou fictif. Assurez-vous toutefois que les deux participants sont à mêmes de deviner de qui il s’agit. Les adversaires doivent se coller un post-it sur le front, sans que l’autre ait vu ce qui était inscrit dessus.

C’est ensuite au plus jeune de poser toutes les questions qu’il souhaite, l’autre participant ne doit répondre que par « oui » ou « non ». Si la réponse est « oui », il peut reposer une question. Au contraire, si la réponse est « non », c’est au tour de son voisin de droite.

Alibi

Pour jouer à ce jeu, il suffit de se mettre d’accord sur un scénario global. Rien que ce préambule vous assure de longues minutes de rigolades et de discussions animées. Le meurtre d’un vieux pêcheur sur le port de Marseille aux alentours d’une heure du matin.

Le suspect désigné possède deux minutes pour établir un plan, loin des oreilles indiscrètes de l’enquêteur, qui lui réfléchit aux questions qu’il va poser et de la manière dont il va les poser. Le suspect est ensuite interrogé. A lui d’inventer une histoire qui tient debout et qui arrive à convaincre le policier de son innocence sans les détails de son récit ne le trahisse…

Le 21

Le jeu est très simple à jouer lorsque l’on boit de l’alcool (ou tout autre liquide), il faut faire un tour de table en comptant jusqu’à 21. Pendant ce tour, on peut dire un, deux ou trois chiffres. Si on en dit qu’un seul, c’est au joueur de continuer la série. Si on en dit deux, c’est à l’autre. Si l’on en dit trois, ça saute le second joueur et revient directement au tour du premier joueur. Si le second joueur se trompe et se lève pour faire un tour de table, il doit boire et recommencer.

Lorsque l’on arrive à 21, on remplace un chiffre par un mot ou une expression que personne n’aime, comme « ça ne casse pas trois pattes à un canard ». Si le second joueur oublie ce mot ou cette expression, il doit boire. Et on recommence encore et encore, ce jeu n’a pas de fin. (Ou lorsque que tout le monde termine par s’endormir).

Le Mikado

Ce jeu va tester la dextérité et la patience de chacun. Rappel des règles. Si vous n’avez pas acheté le jeu, vous pouvez utiliser de petits bâtons ou de cuillères. Mettez-les en tas de manière aléatoire chaque joueur va tenter de retirer un des bâtons ou cuillère du tas, tout en évitant que les autres ne bougent.

Chasse au trésor par SMS

La chasse au trésor par SMS est un jeu parfait pour s’amuser à deux, surtout en amoureux. Ça va permettre de mettre un peu de piquant dans votre vie de couple ou de précipiter les choses avec votre future petite amie. Le jeu est là encore très simple. D’abord, il faut cacher un peu partout dans l’appartement ou la maison le fameux trésor. Ce trésor peut être des friandises, un cadeau comme une bague, une montre, etc. Ensuite, vous envoyez un texto sous forme d’énigme à résoudre pour trouver l’endroit où se trouve le trésor.

Je vois quelque chose et pas toi

Ce jeu peut se jouer partout, en tout temps. La première personne choisit un objet ou une personne qu’elle voit autour d’elle. Ensuite, elle commence à le décrire en commençant par ceci : « Je vois quelque chose que tu ne vois pas » puis donne des précisions « C’est bleu, petit, rond, etc. ». Les autres doivent deviner l’objet ou la personne en question. Celui qui devine peut choisir un objet à faire deviner. Que s’est-t-il passé ?

Ici, l’imagination prime. On peut choisir les règles comme on veut mais très souvent, les recherches Internet sont autorisées et une préparation en amont est souvent nécessaire. Une personne raconte la fin d’une histoire et l’autre doit deviner le commencement et le déroulé de cette histoire.

La personne qui cherche l’histoire peut poser des questions à la première qui répondra par « oui » ou pas « non ». L’histoire en question peut être imaginée ou vous pouvez jouer à une variante en utilisant l’actualité, les dessins animés, etc. un thème peut être instauré ou non.

Le cadavre exquis

Ce jeu est très prisé par les poètes. Il s’agit de créer une histoire en collant les morceaux de chaque joueur. Très souvent, l’histoire n’a plus de sens ou est tiré par les cheveux, ce qui donne lieu à des situations cocasses et extrêmement drôles. Tout d’abord il faut s’accorder sur un début. Un lieu, une personne, une ligne directrice.

Par exemple, ce sera une histoire d’aventure, d’horreur, etc. Choisir cela donnera une ligne directrice pour ne pas trop sombrer dans l’incongru. Un des deux joueurs donne une première phrase pour commencer l’histoire et commence la seconde phrase avec 1 ou 2 mots maximum. Ensuite, chaque joueur va, à tour de rôle, compléter la phrase de l’autre joueur.

1 Commentaire

  1. LOUANE BOUYSSOU

    15 juillet 2020 a 21 h 06 min

    woah
    c’est super pour ma soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.