L’infidélité est-elle une mode ?

By  |  0 Commentaire

Les sites de rencontres explosent sur la toile, qu’ils soient dédiés aux parents célibataires, aux femmes mûres, on trouve même des sites de rencontres pour adolescents. Mais c’est le succès que semblent enregistrer les sites de rencontres extraconjugales qui interroge ; et si l’infidélité était devenue une mode ? Décryptage du contexte !

Le succès des sites de rencontres extraconjugales

À l’examen de certains chiffres, force est de constater que la tromperie est en train de gagner du terrain. Les sites qui se sont spécialisés dans le domaine des rencontres extraconjugales connaissent un vif succès. Gleeden assure avoir enregistré 1,8 million d’inscriptions à travers le monde, dont 800.000 dans l’Hexagone depuis sa création en 2010. Ashley Madison revendique 22 millions d’adhérents au total. Il ne s’est implanté en France que depuis octobre 2012, mais il dénombre déjà 400.000 affiliés français.

Augmentation des relations à multiples partenaires

Si on analyse ces statistiques, environ 4% des personnes qui vivent en couple seraient concernées par le phénomène en France. Comme ces deux sites ne sont pas les seuls à opérer sur la toile, il s’agirait donc d’un marché en pleine émergence. D’après un sondage effectué en 2010 par Ipsos, 37% des Français ont déjà été infidèles à leur conjoint ou envisageraient sérieusement de s’engager dans la voie de l’adultère. Certains spécialistes prévoient un accroissement des relations à multiples partenaires en s’appuyant sur des études scientifiques qui ont démontré que la monogamie n’existe pas dans la nature humaine.

Une forte résistance du concept de la fidélité

Cependant, selon une enquête de référence effectuée au sujet de l’infidélité, même si le phénomène est devenu plus visible en raison de l’implantation en ligne des sites de ce type, son taux est resté presque stable. Le pourcentage d’hommes et de femmes qui ont déclaré avoir eu un partenaire sexuel extraconjugal a diminué de moitié entre 1992 et 2006. Bien que le nombre de divorces ait explosé, que le concubinage connaisse un triomphe et que la sexualité soit libérée, le concept de la fidélité oppose une forte résistance. Cette situation paradoxale est due au fait que l’essence même du couple a subi une transformation. Lorsque les conjoints ne s’aiment plus, ils optent pour la rupture, la fidélité étant exigée durant la vie en couple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.